Le projet

Concilier Aménagement et Biodiversité

Entre 2006 et 2015

65 758 ha impactés par an en France

De manière générale, l’aménagement du territoire impact les milieux naturels ou semi-naturels qui représentent tout autant d’écosystèmes. Ces dernières décennies, le fort développement de l’urbanisation s’est opéré au détriment de ces derniers (forêts, zones humides, milieux agricoles…), des sols et des services écologiques qu’ils fournissent (accueil de la biodiversité, rôle épurateur, service de nourrissage…). Avec l’urbanisation, l’aménagement de réseaux de transports et d’infrastructures (routes, voies ferrées, …) a contribué au morcellement et à la fragmentation des milieux naturels entraînant des accidents, des perturbations sur les migrations ou dans certains cas, en séparant certaines espèces de leur habitat.

Entre 2006 et 2015, ce sont en moyenne 65 758 ha de surfaces qui sont artificialisées chaque année en France Métropolitaine (source : Observatoire National de la Biodiversité).

Depuis quelques années, la France a développé un cadre réglementaire afin de lutter contre l’érosion de la biodiversité

A l’origine de cette réglementation, la loi du 10 juillet 1976 sur la protection de la nature qui a par exemple contribué à instaurer le statut d’espèces et d’espaces protégés (oiseaux, amphibiens, reptiles, chauves-souris… ; zones humides, cours d’eau ; forêts…). Cette loi est également à l’origine de la réalisation d’études d’impacts pour les infrastructures.

Renforcement de la protection de l'environnement

Loi du 08 août 2016

Plus récemment, l’adoption de la loi du 08 août 2016 pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages a permis de rationaliser le dispositif de compensation écologique.

Avec le renforcement du niveau de protection de l’environnement et l’objectif d’absence de perte nette, voire de gain de biodiversité fixée par la loi du 08 août 2016, l’aménagement du territoire prend une autre dimension. On observe notamment une demande croissante d’espaces à restaurer pour compenser les impacts opérés dans le cadre de projets d’aménagements.

L’entreprise Dervenn propose ici une solution innovante de mise en relation
de porteurs de projets et propriétaires fonciers pour anticiper et garantir :

Les démarches de prise en compte des impacts sur les espèces et milieux protégés,

Une compensation écologiques fonctionnelle et pérenne,

Une valorisation écologique d’espaces fonciers durable dans le temps.

Rejoignez notre réseau !

Que vous soyez porteur de projet impactant ou propriétaire d’un site dégradé
(parcelles de zones humides remblayées, drainées, cultivées mais peu productives ; réseau de haies dégradé ; cours d’eau rectifiés ; parcelles à boiser …)

Vous êtes
Maître d'ouvrage

Catalogue de sites, anticipation, valorisation, etc.

Vous êtes
Propriétaire / Exploitant

Aménagements écologique gratuits, plus-value, etc.